Vers annelés

(Annélides)

Les annélides diffèrent des autres vers en ce que leur corps comprend une série d'anneaux reliés entre eux mais partiellement autonomes,dans lesquels les principaux organes se répètent régulièrement.Ces anneaux sont remplis d'un liquide pressurisé servant à l'animal de squelette hydrostatique.Les annélides ont différents modes de vie mais la plupart sont fouisseurs et vivent soit dans la terre,soit dans les dépôts sédimentaires, tapissant les étangs,les rivières ou les océans.

 

On distingue 3 classes de vers annelés:

      -Les polychètes sont les plus variés et les plus nombreux(8 250 espèces)des annélides;le plus petit n'excédant pas 1 mm de long contre 3 m pour le plus long.Néréis,arénicoles,aphrodites,sabelles,térébelles et serpules font parties de cette classe.Parfois très colorés,les polychètes passent néanmoins souvent inaperçus en raison de leur mode de vie souterrain ou tubicole et de leur rapidité.La plupart sont longs,fins et vermiformes,mais certains sont presque circulaires.Ils possèdent des parapodes latéraux,expansions saillantes garnies de soies,et d'une tête portant des appendices.On distingue deux catégories:les espèces errantes,généralement carnivores,pourvues de parapodes bien développés,et les espèces sédentaires,vivant dans des galeries ou un tube,se nourrissant de vase ou de matières en suspension,et dotées de parapodes très spécialisés.Quelques espèces sont parasites.La plupart des polychètes sont solitaires,mais certains vers tubicoles forment de grandes colonies.Les sexes sont généralement séparés.

     

-Les clitellés se caractérisent par l'épaississement de certains anneaux en un bourrelet glandulaire,le clitellum,qui sécrète un cocon où sont pondus les oeufs.A l'éclosion,les larves sont des versions en miniature de l'adulte.Cette classe comprend certains des invertébrés les plus répandus,comme le lombric et les espèces apparentées.Les vers de terre constituent la sous-classe des oligochètes(env.3 000 espèces),qui vivent surtout dans la terre,les alluvions et en eau douce.Les sangsues,prédatrices ou parasites,forment un groupe plus restreint,les hirudinés(env.500 espèces).Contrairement aux polychètes,les clitellés n'ont ni parapodes ni appendices céphaliques et sont bisexués.Ils peuvent atteindre 3 m de long.

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Vers terricoles:se nourrissant surtout de matières végétales en décomposition,les vers de terre sont répandus partout.Ils restent souvent près de la surface,mais quittent rarement leurs galeries où ils sont à l'abri des oiseaux et autres prédateurs.

Parasites d'eau douce:les sangsues sont des vers parasites.Elles se fixent sur leur hôte grâce à la ventouse qu'elles ont à chaque extrémité.

 

 

Anatomie

Le corps d'un ver annelé comprend une tête,un tronc annelé et une queue.Les anneaux sont séparés par une cloison et renferment(du moins chez les formes primitives)un ensemble complet d'organes.La bouche se trouve sur le premier anneau et l'intestin traverse le tronc de bout en bout jusqu'à l'anus,en position caudale.Chaque anneau est flanqué de crochets ou de soies.Certains vers marins possèdent en plus des tentacules sensoriels,tandis que d'autres annélides,comme les lombrics,sont dépourvus d'expansions latérales.

 

Coupe transversale

La cavité centrale des lombrics est remplie de liquide et contient un long intestin.Des soies courtes traversent deux couches musculaires et dépassent la surface externe.

 

 

Mouvement

Les annélides se déplacent par contractions musculaires successives.Chaque anneau comprend une couche de muscles longitudinaux et une couche de muscles circulaires,ce qui permet aussi bien l'étirement que la compression.Lorsque le ver fouit la terre,les anneaux comprimés assurent l'adhésion aux parois,tandis que les anneaux étirés permettent à l'animal de progresser.

 

 

 

×